Communiqué de presse du 15/10/2020

Monsieur Christophe Mirmand, préfet de région  a reçu ce matin l’ensemble des représentants de la filière évènementielle (SAE, UNIMEV..) et de la culture. Après avoir échangé sur les annonces contenues dans le discours du Président Emmanuel Macron, le SAE a pu réitérer ses demandes contenues dans le plan de sauvetage, à savoir la mise en place de mesures d’urgence économique supplémentaires comme l’arrêt de paiement des loyers, l’annulation de toutes les charges et taxes, la définition d’un cadre sanitaire clair et ce, jusqu’à une reprise réelle et confirmée  de nos activités.

En réponse, le préfet a proposé que nous lui adressions une méthode concrète pour rendre possible nos événements. Le SAE lui a alors suggéré que l’Etat au travers de la préfecture soit un partenaire actif pour rendre cette évolution possible, « Le partenaire de notre reprise heureuse ».

Demain, on n’annule plus, on énonce clairement comment rendre possible la création et la tenue d’un événement et ceci en partenariat avec la Préfecture. Ce projet qui a reçu un accueil positif de la part de Monsieur le Préfet semble être Le moyen certain de redonner confiance à nos clients et donc de recommencer à travailler tout en s’adaptant à la nouvelle donne de la cohabitation avec ce contexte sanitaire.

2 réponses sur “Communiqué de presse du 15/10/2020”

  1. Bonjour, le problème faire revenir les client pas évident. Ils ont peur d une mauvaise publicité si ils declenche un closter , les employés qui refuse d être présent, une plainte pénale. Donc même en prévoyant les conditions sécuritaire. Difficile de gérer la peur des salariés les séminaire et convention plus difficile. Et les client pas toujours le budget de payer une salle de 900 personnes pour 300 personnes. Pourquoi autant de distanciation pour des rencontres professionnelles que celle pour ke cinema et ke théâtre, le port du masque ne suffit il pas en étant assis en configuration théâtre.

    1. Merci pour votre commentaire nous travaillons avec la préfecture pour avoir un cadre sanitaire précis et en rapport avec les autres activités. Merci pour votre soutien

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *